samedi 26 janvier 2008

Falbala dans tous ses états



Bonjour,

Il paraît qu'il ne se passe rien dans un jardin, l'hiver…

C'est bien mal connaître Falbala, toujours en quête d'une nouvelle sensation ; forte de préférence.

Il y a d'abord les primevères, qui fleurissent à qui mieux-mieux, annonçant un printemps que tout le monde espère. Peut-être devraient-elles se méfier ; un coup de gel est si vite arrivé…

Le bac à compost, lui est plus prudent. Il vient de se doter d'une capote digne d'un 2CV d'antan (aussi pratique et aussi solide, c'est dire !) afin d'affronter les pluies à venir.
Le compost se diluait, le malheureux. Le voilà à l'abri.

Plus loin, sous le plus petit des arbres, à côté de nos nains, les oignons plantés à l'automne montrent leurs premières pousses.

À deux pas, si l'on a de bons yeux (sinon, il suffit de mettre le nez par terre), on aperçoit également les premières pousses des oignons plantés par les enfants de l'école maternelle.

Reste à savoir ce que ces pousses sont. On le saura bientôt.

Enfin, relégué au fond du jardin, le coffre dispose désormais de deux cadenas. Les jardinières et jardiniers de Falbala vont enfin pouvoir jardiner à leur guise.

Et les choux, dans tous ça ?

Que l'on se rassure, ils pomment…

À bientôt